II n’est possible d’aller vers les autres qu’en partant d’un point précis.
Besoin de racines.

J’aimerai tant qu’il neige encore, non parce que le paysage est plus beau, mais parce que j’en suis arrivée à craindre que le ciel n’en fabrique plus. Que la nature soit arrêtée à jamais