Montaigne a toujours raison.

Il fait des choix, des choix sur tout.

Plus il se dépeint, plus il tranche.

Il fait le monde à sa façon, il est à l’intérieur de lui.

La réalité du monde tient à ce qu’on la peigne.