Séparés de Dieu.

Le vertige de l’homme seul est un sujet d’élaboration à part entière.

Seul, distant de la notion de milieu, de mouvement, d’école.

La pensée fondée sur le détachement.

Ayant perdu l’inconscience soit la naïveté en la croyance de quelque chose.

Il reste le renoncement et la contemplation comme moyen de se construire, libre

comme un croyant, libre comme un athée.